Le site de l'ouvrier de l'arsenal de brest

Aller au contenu

Menu principal

eternit et cours d'appel 2013

Amiante au pénal

Mai 2013

La justice passera t-elle ?

Le 16 décembre 2011, la chambre d'instruction de la cour d'appel de Paris présidée par la juge Martine Bernard avait annulé les mises en examen prononcées par la juge d'instruction Marie-Odile Bertella Geffroy. Décision extravagante que la  Cour de cassation avait cassée en mai 2012 et avait renvoyé le dossier devant cette autre chambre d'instruction qui s'est  prononcée  ce 23 mai 2013.

C'est donc la chambre d'instruction de renvoi de la Cour d'appel de Paris  qui émet un arrêt favorable aux victimes sur le dossier Eternit. Il valide la mise en examen de six dirigeants d'Eternit, la sinistre firme d'amiante ciment responsable de centaines de décès dans ses usines françaises, mais aussi, indirectement, des milliers de contaminations à l'amiante et de morts sur tous les chantiers du bâtiment où les ouvriers ont découpé des plaques ou des tuyaux Eternit.

Cet arrêt, bien évidemment, redonne espoir aux victimes de l'amiante, à leurs familles et à leurs associations.
L'Andeva veut voir dans cette décision une nouvelle sanction de la chambre de l'instruction de Madame Bernard qui est ainsi désavouée. N'oublions pas que la semaine dernière, elle a sévi de nouveau en annulant les mises en examen du dossier de Condé-sur-Noireau avec des motivations de l'arrêt avancées pour rendre une telle décision totalement extravagantes et fausses au regard des pièces du dossier.
L'Andeva s'est pourvu en cassation sur ce dossier de Condé-sur-Noireau et espère ainsi que ce dernier suivra le même chemin que celui d'Eternit.
Question: de la juge Marie-Odile Bertella Geffroy ou de la juge Martine Bernard,
Qui doit être changé de poste pour faire avancer la vérité?
La réponse me semble évidente
porée Philippe le 26 mai 2013

eternit et cour d'appel 2013
 
Retourner au contenu | Retourner au menu