Le site de l'ouvrier de l'arsenal de brest

Aller au contenu

Menu principal

fibres courtes

Coup de Gueule

Janvier 2013.  Le scandale de l'amiante cessera t-il un jour ?
Suite aux recommandations de l'agence de sécurité sanitaire, de l'environnement  et du travail (AFSSET) concernant l'abaissement de la valeur limite d'exposition professionnelle VLEP) à 10 fibres par litre, il est décidé de mesurer les fibres fines (FFA) et les fibres courtes (FCA) jusque là non comptabilisées. Le comptage se fera par Microscopie Electronique à Transmission Analytique (appelée méthode META).
L'Institut National de Recherche sur la Santé publie une étude en Aout 2011 sur les professions en rapport avec l'amiante. Un résultat accablant, des niveaux record d'empoussièrement sont mesurés. L'étude démontre que les appareils de protection respiratoire ou APR s'avèrent quasiment inutiles dans certaines professions de désamiantage. Les salariés effectuant des actions de décontamination de colle, de peinture, de décollage de plâtre ou encore de flocage pourraient avoir été contaminés par l'amiante. Les semi-masques, masques complets et certains casques seraient inefficaces par rapport aux normes.
Par décret du 4 mai 2012 modifiant le code du travail, le Ministère du Travail a donc décidé d'abaisser d'ici à 3 ans avec une échéance au 1er juillet 2015, la valeur limite d'exposition professionnelle (VLEP) de 100 fibres/litre à 10 fibres/litre. La méthode META est désormais obligatoire pour toutes les mesures d'empoussièrement.
Bien évidement, les associations de défense de travailleurs de l'amiante dénoncent ce délai de trois  ans.
Il n'est pas acceptable d'attendre un décret   applicable au mois de  juillet 2015. Ce délai est d'autant plus inacceptable qu'il  résulterait du fait que les " entreprises du CAC 40 ne seraient pas prêtes à faire face à cette décision plus tôt, à cause de la crise".

L'application immédiate de ce décret pourrait, comme l'INRS le déclare dans son étude permettre de " mettre en place un programme de protection respiratoire et ainsi de réaliser des tests d'ajustement des APR. l'objectif de ces essais est de sélectionner pour chaque porteur, le modèle et la taille qui permettent d'obtenir la meilleure étanchéité avec le visage ".
Cette décision doit être prise le plus rapidement possible.

LA CRISE, LA CRISE, LA CRISE : J'en ai marre de ce mot qui nous pollue chaque jour un peu plus. La crise ne doit pas être prétexte à tout et n'importe quoi.
C'est bien pratique d'évoquer la crise pour faire sauter les protections du code du travail
C'est bien pratique d'évoquer la crise pour ne pas remettre en cause le calcul du taux d'inflation  (1.2 % en 2012), alors que les prix de l'électricité, , de l'essence, des loyers, de la redevance télé, du tabac,  des…, des…..sont largement plus importants.  
C'est bien pratique d'évoquer la crise pour ne pas revaloriser les tranches d'imposition, augmentant de fait les impôts.
C'est bien pratique d'évoquer la crise pour ne pas prendre en compte le fait que le panier de la ménagère se réduit chaque jour un peu plus.
C'est bien pratique d'évoquer la crise pour bloquer toute augmentation de l'allocation amiante que je touche chaque mois et ce pour la troisième année consécutive.
C'est bien pratique d'évoquer la crise pour bloquer le salaire de mon épouse, aide soignante à l'hôpital et ce pour la troisième année consécutive.
C'est bien pratique pour le ministre de la défense de continuer la politique de l'ancien gouvernement sous prétexte que le livre blanc sur la défense n'est pas encore terminé, laissant les personnels dans une détresse des plus inquiétantes.
C'est bien pratique de nous prendre pour des C….
Mais alors, évoquer la crise pour reporter à trois ans l'application d'une protection plus efficace pour les travailleurs de l'amiante est inadmissible et indigne de notre pays.
CELA SUFFIT, IL Y A EU ASSEZ DE MORT.


fibres courtes
 
Retourner au contenu | Retourner au menu