Le site de l'ouvrier de l'arsenal de brest

Aller au contenu

Menu principal

Italie: -1

Amiante au pénal

20 Novembre 2014
Publié par Allo-amiante

"Vergogna" (Honte à vous !)
" Vergogna ! " (Honte à vous!) C'est par ce mot que - les larmes aux yeux- les victimes de l'amiante, massées dans la salle d'audience ont accueilli l'impensable verdict de la plus haute juridiction italienne qui annule - sans possibilité de renvoi devant une autre cour d'appel - l'arrêt historique rendu le 3 juin 2013 par la Cour d'appel de Turin à l'encontre du magnat suisse Schmidheiny, PDG d'Eternit.

Jugé responsable d'une catastrophe sanitaire qui a déjà tué 3000 personnes, pollué des villes entières et qui continue aujourd'hui encore d'endeuiller les communes de Casale Monferrato, Cavagnolo, Rubiera et Naples, il avait été condamné à 18 ans de prison et à verser d'importantes indemnités provisionnelles. La Haute Cour a considéré que l'ensemble des dossiers étaient prescrits. Ce verdict a fait l'effet d'un coup de poignard donné - au nom des droits de l'inculpé - aux victimes et aux familles qui depuis trente ans mènent cet interminable combat judiciaire.
La plus haute juridiction italienne a considéré que les faits pour lesquels il avait été condamné en première instance en février 2012 à 16 ans, puis en appel en juin 2013 à 18 ans de réclusion, étaient prescrits.
La cour a "accepté les arguments invoqués par les avocats de M. Schmidheiny et l'acquitte d'avoir causé intentionnellement un désastre qui subsiste à ce jour dans quatre usines de la société italienne Eternit S.p.A.", a expliqué sa porte-parole, Elisabeth Meyerhans Sarasin, dans un communiqué.
Jusqu'à ce jour nous avons réclamé que la justice Française, se comporte comme son homologue transalpin.
C'est un coup terrible qui ne doit pas nous décourager. Les empoisonneurs doivent être jugés et condamnés en Italie et dans les autres pays.



 
Retourner au contenu | Retourner au menu