Le site de l'ouvrier de l'arsenal de brest

Aller au contenu

Menu principal

lettre au PDG le 10 juin 2008

DCNS > lettres au PDG de DCNS

Lettre au PDG de DCNS jean marie POIMBOEUF
 
Ce courrier montre le désintérêt des syndicats de DCNS face aux problèmes des personnelles en cessation d’activité amiante mais également des retraités.
Il est bien jolie de critiquer le rapport LE GARREC, il est bien joli d’organiser une grève et des manifestations pour les problèmes liés aux  retraités et notamment la dexindexation des augmentations des retraites par rapport au salaire des actifs.
Il est moins joli, lorsque l’on a pouvoir de décision de désindexer la cotisation mutuelle des « amiantés » de la cotisation mutuelle des actifs.
Y aurait-il deux discours :
Celui qui n’engage pas directement les syndicats et qui consiste à manifester et réclamer ce qui est au demeurant légitime.
Et celui qui consiste, lorsque l’on négocie d’oublier les bonnes paroles.
Mettre ses idéaux en application ne semble pas être une priorité.
Ne nous étonnons pas si les français ont et auront de plus en plus de mal à adhérer à des organisations rétrogrades et sélectives dans leur choix de décisions.
 
          Brest le 10 juin 2008
 
Porée Philippe
En départ anticipé amiante depuis Novembre 2006
29200 Brest 
à
Monsieur Poimboeuf
PDG de DCN
2, rue Sextius Michel
75732 Paris cedex15
 
                                  Monsieur le Président,
 
Je me suis permis de vous envoyer un courrier en date du 9 mars 2007 concernant le personnel en cessation activité amiante. J’ai reçu un courrier en date  du 30 mars 2007 de monsieur XXXXX. Estimant ne pas avoir eu de réponse satisfaisante, je vous ai écrit le 28 mai 2007 en reprenant point par point le courrier de monsieur XXXXX et je n’ai à ce jour reçu aucune réponse. Ce qui me fait réagir aujourd’hui est notre situation vis-à-vis de la MNAM  après les dernières négociations prévoyance santé.
Vous n’êtes pas sans savoir que par  négociation de 2004, l’adhésion au régime de mutuelle négocié entre DCN et la mutuelle aviation marine a été expressément ouverte à ceux des bénéficiaires de la cessation anticipée d’activité  amiante qui souhaiteraient conserver cette couverture.
Vous ignorez peut être sous quelles conditions, je les rappelle ci-dessous :
L’assiette de cotisation est calculée sur la dernière année de salaire. Pour être concret, une personne avec un revenu annuel de 40000 euros sera en tranche huit de cotisation et payera  mensuellement 119.92 euros. Le revenu de cette personne passera de 40000 euros à 26000 euros annuel. Soyons d’accord pour convenir qu’en revenu disponible, la cotisation mutuelle restant à 100 %, la perte est considérable. Une entreprise comme DCNS se devait, à mon avis, de prendre cette difficulté en compte.
J’ajouterais pour être complet que  si la cotisation reste la même que celle d’un actif,pour un salaire moindre de 35 %,le personnel en CAAA ne bénéficie plus de la prestation prévoyance DCNS et récupère la prestation statutaire de la MNAM  très en deçà.
                                   En un slogan, payer plus pour être moins bien couvert
La négociation qui vient de se terminer et qu’un tract syndical dans son compte rendu titre "DU PLUS POUR TOUS ! " me scandalise au plus haut point et ne vous laissera guère indifférent, j’en suis persuadé. Les personnels en CAAA sont oubliés de ces négociations et va s’ajouter une nouvelle injustice car ils sont exclus des grilles  qui étaient appliquées à tous les bénéficiaires du contrat facultatif, la cotisation diminuant de 14 euros par mois pour chaque personnel mis à disposition.
Notre éjection de ces grilles de cotisation va entraîner la création d’une nouvelle grille dans laquelle nous seront intégrés, à savoir l’ancienne grille sans la réduction de 14 euros. Cela est d’autant plus grave que la plupart des syndicats se désintéressant complètement de notre sort, rien n’interdira à cette grille de cotisation d’avoir chaque année une augmentation différente de la grille des actifs. Cela, monsieur le président, vous ne pouvez l’autoriser et vous vous devez d’imposer un traitement digne à ce personnel spécifique que nous sommes et qui a tant donné à l’entreprise qu’est DCNS aujourd’hui. Si vous refusez de vous engager sur mon courrier en date du 28 mai 2007, au moins sur le fait négocié en 2004 de pouvoir choisir le contrat DCNS facultatif, vous vous devez d’intervenir.
           Dans l’attente d’une réponse de votre part, recevez, Monsieur le Président, l’expression de mes meilleurs sentiments.
                                                                                             P.Porée

lettre au PDG le 10 juin 2008
 
Retourner au contenu | Retourner au menu