Le site de l'ouvrier de l'arsenal de brest

Aller au contenu

Menu principal

Scandale du CAMID

Ministere Défense

2010
Un scandale de plus, un mépris total envers des personnels civils et militaires qui ont donné sans compter pour optimaliser un service important du ministère des armées.
Récompenses : Merci, circulez, il n'y a plus rien à voir.
Une honte pour notre pays, un reniement pour la parole donnée.
Brest (29). 330 emplois menacés par un projet de déménagement d'un centre de l'armée
Le ministère de la défense envisage de délocaliser le centre d'administration ministériel des indemnités de déplacement et de déménagement (Camid). Ce nouveau centre basé à Brest (29) devait à terme accueillir 330 personnels. Il est désormais question de le transférer à Lille.
Une note en date du 5 Mars 2010 semble sans équivoque.
La création de ce centre était la principale compensation apportée à Brest dans le cadre de la restructuration de l'armée. Il devait progressivement monter en puissance pour accueillir à terme 330 personnels.

Un extrait du bulletin d'information destiné à l'ensemble du personnel civil et militaire de l'armée de l'air de Janvier 2010
Frais de déplacement : remboursement express
Moins de 2 jours pour le remboursement des frais de déplacement, 3 jours pour celui des frais de changement de résidence : à compter de 2012, ce seront les délais en vigueur au sein du ministère de la Défense pour le traitement de ces dossiers. Le gain de temps est considérable : actuellement, il faut en effet compter jusqu'à 60 jours, selon les cas, pour le paiement des sommes engagées.
Le nouveau système d'information développé par la marine et étendu à l'ensemble du ministère de la Défense pour le traitement des frais de déplacement du personnel civil et militaire, FD@LIGNE, est à l'origine de cette petite révolution administrative. Il permet en effet la dématérialisation et l'automatisation de la quasi totalité des procédures. Depuis l'élaboration de l'ordre de mission jusqu'au remboursement des frais occasionnés, les démarches sont simplifiées et accélérées : limitation des saisies au strict minimum, numérisation des pièces justificatives, utilisation des signatures électroniques, concentration des opérations de traitement dans un centre unique (le CAMID, centre d'administration ministériel des indemnités de déplacement, localisé à Brest). Pour l'administré, aucun changement : il disposera toujours d'un exemplaire papier des pièces qui constitueront son dossier, et conservera les mêmes interlocuteurs au niveau des services administratifs locaux.
L'utilisation de FD@LIGNE est expérimentée sur 3 sites pilotes de l'armée de l'air (bases aériennes de Dijon et Lyon, détachement Air de Loperhet). Le déploiement s'effectuera ensuite progressivement en 2010 et 2011, au fur et à mesure de la mise en place des bases de défense (BdD).

Une satisfaction du CGCA Porcin confirme tout le bien que l'on peut penser de ce service :
Communication CGCA PORCIN : Officiers, officiers mariniers, sous-officiers, marins, aviateurs, soldats, personnel civil de la DCM Brest, du CAMID et de la PFAF Ouest, Je reviens de ma visite à Brest très satisfait car impressionné par votre professionnalisme, le sérieux de votre travail et votre ténacité pour surmonter les difficultés de cette réforme d'ampleur inédite. Je salue également le dynamisme de vos commandants qui savent mener ce processus long et difficile. J'inciterai les autres organismes du SCA à suivre votre exemple. Je suis confiant quant à votre capacité à servir la marine à laquelle vous êtes attachés, mais aussi désormais les autres armées et même l'ensemble du ministère, avec rigueur et dévouement pour les administrés. Gardez le cap ! Signé : le commissaire général de corps d'armée Pierre Porcin, directeur central du service du commissariat des armées.

La député-maire de Ploudalmézeau, Marguerite Lamour n'a pas attendu la réunion du 22 mars prochain et s'est adressée directement au ministre Hervé Morin afin de lui demander des éclaircissements quant à la note émise par son cabinet . Le cabinet du ministre devrait préciser sa pensée et ses intentions cet après-midi. Selon la députée, cette précision du ministre devrait être rassurante.
Aucun engagement écrit du ministre, rien que du vent, du vent et encore du vent. Notre député, fer de lance de la majorité présidentielle coule avec le bateau.


scandale du camid
 
Retourner au contenu | Retourner au menu